miel de luzerne 500 g

8,01 € TTC

-10%

8,90 € TTC

Attention DDM : 01/08/21

Le miel de luzerne:

La luzerne est une bénédiction pour les sols et pour les insectes pollinisateurs. Cette plante fourragère peu gourmande en intrants fixe l'azote de l'air en reconstituant les sols, et forme une excellente tête d'assolement, en prélude aux semis de céréales. Présente essentiellement en Champagne Ardenne, elle fournit une floraison aussi abondante que "mellifère" jusqu'à l'automne, assurant aux abeilles un stock de ressources assez tard dans l'arrière saison. Notre apiculteur nordiste pose ses ruches chez ses amis champenois pour produire ce miel monofloral aux saveurs douces et légèrement fruitées. Les enfants apprécieront son parfum discret, ainsi que les sportifs qui l'incorporent volontiers en complément alimentaire énergisant, facile à assimiler par l'organisme.

Tous nos miels sont des miels de France:

Si le miel est plus répandu dans les régions du sud, nous avons délibérément joué la carte de nos Hauts de France chéris, les abeilles étant elles aussi "bienvenues chez les Ch'tis". Notre apiculteur de la forêt de Saint-Amand, impliqué dans l'animation de L'APPNP (Apiculteurs professionnels en Pays du Nord Picardie) dispose ses ruches un peu partout, dans le Nord, l'Aisne ou l'Oise au gré de ses pérégrinations. Au plus loin de ses bases, ce sont les Vosges qui fourniront (quand il y en a, ce qui n'est pas garanti chaque année...) le miel de forêt et la Champagne pour le miel de luzerne. Donc chez Patrick Vandecasteele, pas de miel de garrigue, ou de romarin... mais un superbe miel d'acacia et surtout un Miel de Tilleul de Picardie, agréé "Terroir Hauts de France", médaillé chaque année dans la catégorie "miel de cru" au Concours Général Agricole, à découvrir absolument.

Le miel n'est pas bio, non pas en raison des zones de butinage qui sont choisies, c'est une question de bon sens, dans un environnement sain, mais parce que notre apiculteur a choisi de lutter contre le varroa destructor, un parasite redoutable (rien que le nom, brrr...), avec un traitement conventionnel (non bio) qu'il administre à bon escient dans ses ruches, mais qui lui coûte l'obtention du label. Il existe des moyens de lutte "bio" contre le parasite, mais leur efficacité est moindre. Face aux menaces majeures qui pèsent sur la survie des abeilles, il a choisi de ne prendre aucun risque de ce côté là. Les qualités gustatives remarquables de son miel compensent de notre point de vue largement ce petit inconvénient, bio ne rimant pas toujours avec saveur, sans parler du miel bio... d'importation.