VAISSELLE 

  • Si elle s'est récemment (2019) vue décerner le fameux label EPV (Entreprise du Patrimoine vivant) distinguant les savoirs-faire d'excellence, il y a bien longtemps que Duralex fait partie du patrimoine français tout court. Cette entreprise de légende, associée au verre trempé, est devenue le synonyme d'un convivialité au quotidien. Les articles Duralex entrent de plein droit dans la grande famille des produits "utiles et familiers" de Landmade.

    La légende Duralex

    Si la verrerie fût fondée en 1927, ce n'est qu'en 1944, sous l'impulsion de Saint-Gobain que le nom Duralex apparût et en 1946 que les emblématiques gobelets "Gigogne" furent lancés, suivis en 1954 par les "Picardie". A eux deux, ils créerent le mythe Duralex. Présents partout, de la moindre cantine de province au placards des studios de vacances, en passant par les bistrots tendance, on en trouve jusqu'au prestigieux MoMA de NY, ou entre les mains de Daniel Craig, sur un tournage de Jales Bond... Un mythe qui dépasse donc nos simples frontières, les verres Duralex rejoignant au panthéon des produits iconiques français, la baguette de pain, la boule de pétanque, la 2CV, le savon de Marseille, et j'en passe... Synonyme des plaisirs simples du quotidien, des repas EN famille, plus que des repas DE famille, Duralex symbolise un art de vivre populaire à la française. 

    Duralex et le verre trempé

    Duralex est typiquement un produit de la reconstruction. A l'instar de la chaise d'école en tube, ou de la cocotte minute Seb, la marque s'appuie sur le modernisme ambiant d'après guerre: faire du costaud, du pratique, du local et du pas trop cher, les besoins de rééquipement des français de toutes catégories sociales étant gigantesques. La technicité sur laquelle Duralex s'est appuyée est le verre trempé, un procédé de refroidissement brutal après cuisson à 700 °, qui rend le verre 2.5 fois plus résistant qu'un verre mécanique classique, et rend les fragments moins coupants s'il se casse éventuellement. Argument imparable, inscrit d'emblée dans le nom même de la marque ("dura...lex"), qui lui assurât une rapide diffusion en restauration collective, puis dans les foyers. Du costaud, du pratique, du local (99% des matières permières viennet de France), du pas cher. Duralex, qui a su s'inscrire dans l'air du temps de son époque, pourrait bien s'avérer 75 ans plus tard, de nouveau d'une extrême modernité.

    Duralex, des gobelets mais pas que

    Des deux gobelets fétiche de chez Duralex, le "Gigogne" et le "Picardie", nous n'avons finalement retenu que le premier, de design plus épuré. Nous y avons ajouté la ligne "Unie" un verre conique plus haut de silhouette (on dit une "chope" en terme de métier), mais qui reste lui aussi ultra simple. Le bol parisien, extrapolé des "Gigogne" avec sa bonne bouille ronde cerclée des deux anneaux catactéristiques nous a paru devoir rejoindre le reste de la sélection Duralex de Landmade. Ce qui a également retenu notre attention, c'est un produit que bizarrement, les gens de chez Duralex que nous avions rencontré sur un salon au démarrage de Landmade, semblaient un peu dédaigner: les assiettes transparentes "Lys". Un produit à l'époque plutôt destiné à l'exportation dans des pays du tiers-monde, mais qui nous avaient "tapé dans l'oeil", et qui se sont avérées un véritable succès commercial chez nous. A re-découvrir donc, en les associant à nos couverts de cantine en inox 100% made in france eux aussi.

  • La verrerie La Rochère, produit depuis 1475, excusez du peu, de la verrerie pour les arts de la table et le bâtiment. Détentrice d'un savoir-faire pluriséculaire, elle se distingue par son style bien particulier et un engagement social et environnemental hors-pair. Landmade a sélectionné chez La Rochère une large part de sa collection bistrot en verre mécanique, abordable et aux lignes familières.

    La Rochère, un patrimoine pluriséculaire

    Fondée en 1475, la verrerie La Rochère est la plus ancienne encore en activité en Europe. Elle mérite de plein droit et sans doute plus que toute autre son label Entreprise du Patrimoine vivant (EPV). Installée à Passavant en Haute Saöne, l'usine La Rochère est cernée de forêts qui furent autrefois le lieu privilégié de récolte du bois nécessaire à l'activité des fours verriers. On n'abat heureusement plus d'arbres aujourd'hui pour cuire la pâte de verre, les fours sont électriques, mais l'emplacement actuel de La Rochère témoigne encore de sa longue histoire. Certains bâtiments de l'usine ont conservé ce charme historique, faisant au npassage de La Rochère, au delà du succès commercial de ses produits exportés aux quatre coins du monde, un lieu privilégié de visite. La Rochère reçoit plus de 70000 visiteurs dans ses ateliers chaque année. Créateur de la tuile en verre au XIXème siècle, fournisseur des producteurs de champagne, La Rochère fût aussi retenue pour fournir les pavés de verre de la cité Refuge de Le corbusier.

    La Rochère, un style bien particulier

    Ce que nous avons particulièrement aimé chez La Rochère est la robustesse de sa verrerie mécanique (verrerie non soufflée bouche). Des profils épais, rustiques, qui rappellent les verres anciens que l'on trouve dans les brocantes ou chez les antiquaires. Un style de bon aloi un rien vintage qui prend toute sa mesure dans la collection "bistrot", un recueil des meilleurs profils de verre de cafetiers, réédités aujourd'hui pour tout un chacun. Le verre ballon bien entendu, mais aussi tout un assortiment de verres "à côtes" (striés): gamme Coteau et Ouessant en particulier. Un verre mécanique La Rochère se repère aussi à sa couture de pression (la trace de l'ouverture du moule) et aux reflets particuliers du verre rebrulé selon une technique Maison. Utiles et familiers en diable, les verres La Rochère ontb otue leur place chez Landmade.

    La Rochère, verrier engagé

    La verrerie La Rochère ne s'est pas reposé sur ses lauriers de plus ancienne d'Europe encore en activité. Bien ancrée dans son époque, elle est à la pointe de l'engagement social et environnemental. Son index d'égalité hommes-femmes de 89/100 en 2021, certes encore perfectible, la place parmi les meilleures de son secteur. Adhérente de l'Association Progrès Environnement Entreprises (P2E), La Rochère met en oeuvre depuis 2006 une stratégie environnementale active: récupération de la chaleur des fours pour chauffer les ateliers et les bureaux, abandon du dépolissage chimique pour réduire drastiquement la consommation d'eau et parvenir à un taux record de zéro rejets industriels dans l'eau. La Rochère est enfin dotée de fours électriques ultra modernes.

  • Lorsqu'en 1857, Pierre Jars installa son atelier de céramique dans un petit village de la Drôme, il ne se doutait sans doute pas que quasiment deux siècles plus tard, l'entreprise serait devenue ce fleuron du savoir-faire artisanal français. La particularité de Jars Céramistes n'est pas tant sa longévité, nous avons parmi nos fournisseurs de nombreux établissements plus que centenaires, mais sa fidélité à une approche révolutionnaire pour l'époque, 60 ans avant les prémices du Bauhaus: le beau ET l'utile. Jars Céramistes se distingue en effet de ses collègues par une sobriété des lignes doublée d'une certaine originalité: culte du mélange, et liberté de ton par rapport à la tradition des arts de la table à la française.

    Jars Céramistes, simplicité et émotion

    Parmi toutes les collections Jars Céramistes, Landmade a sélectionné celles qui, de notre point de vue, reflètent le plus l'âme de l'entreprise: une simplicité revendiquée, déclinée par une palette de couleurs raffinées, qui valorise le travail de l'artisan. Nulle autre matière que le grès pour sublimer à ce point la fusion organique entre la céramique crue et l'émail. Jars Céramistes, c'est la vue et le toucher: du mat au brillant en passant par des "poudrés", chaque pièce invite à la prise en main. Intemporels et complices, les produits Jars Céramistes restent proches des gens, sans la solennité des services de table traditionnels, tout en étant qualitativement irréprochables C'est ce luxe au quotidien auquel nous indéfectiblement fidèles depuis les origines de Landmade et qui correspond bien à nos valeurs.

    Jars Céramistes, la céramique libre

    Loin des canons des arts de la table "à la française", Jars Céramistes s'affranchit des codes en créant des pièces "qui nous ressemblent". Convivialité, joie du partage, passion, audace sont au coeur de l'inspiration créatrice. Au résultat, derrière une apparente sobriété des lignes, une pièce Jars Céramistes se collectionne sans rationnalité, se détourne sans vergogne, se mêle joyeusement aux autres éléments de la table. L'appellation des produits est délibérément équivoque: un saladier? une coupelle? une écuelle? un pichet ou un vase? Chacun s'appropriera l'objet selon sa perception ou l'humeur du moment. 

    Jars Céramistes, l'art du mélange

    Une céramique libre, c'est aussi rompre avec la monotonie de services de table uniformes. Le culte du mélange est transversal à toutes collections. Jars Céramistes institue le mélange des couleurs, le mélanges des textures, et tant qu'on y est le mélange entre collections. Mélange des couleurs, particulièrement poussé dans Jardin de Maguelone, où on n'envisage pas un seul instant de tout prendre dans la même teinte. Joie de dépareiller et faire de sa table une prairie de couleurs réparties au hasard. Accords plus subtils dans la gamme Cantine. Jars Céramistes y propose des tons naturels et minéraux qui s'accordent parfaitement entre eux, ainsi qu'un contraste brillant/mat entre le dessus et le dessous des pièces. Le contraste des textures et des motifs n'est nulle part aussi poussé que dans la collection Studio. Jars Céramistes y combine du brillant et du mat, trois coloris différents, dont l'un fait apparaitre des taches bleus sur fond blanc, comme si l'on avait projeté de l'encre sur un buvard.

Produits de 1 - 60 sur 66
Produits de 1 - 60 sur 66